Je vapote mon pote

dry
Un billet (bordel c’est la première fois que j’utilise ce terme !) qui change aujourd’hui car je voudrai parler de la e-cigarette et de ses conséquences pour mon cas personnel.

Avant tout, je précise que j’étais fumeur avant de me mettre à la vap. Petit fumeur par contre. Je fumais à tout casser 4 à 5 clopes par jour. En soirée, ça change et comme la plupart d’entre nous, ça peut monter très vite…

Pourquoi je suis passé à la vap ?

Avant tout, depuis bien longtemps, je me disais que j’aimerai arrêter de fumer des clopes. C’est pas très bon en bouche, ça tue, ça enlève la sensation de gout, ça pue et en plus de ça… L’industrie du tabac est une des pires au monde… Ça va de la recherche pour nous rendre encore plus accros en rajoutant un paquet de merde dans une clope, à de la corruption de politique en passant par les systèmes de santé etc. Heureusement, on ne voit plus aujourd’hui de pub qui nous garantit que le tabac est bon pour la santé. Mais si il n’y avait que ça…

Toutes ces raisons réunies m’ont toujours plus ou moins habitué à me restreindre avec force à la tentation de fumer toujours plus. Ça m’a aussi fait toujours garder à l’esprit que je ne fumerai pas toute ma vie et qu’un beau jour, il faudrait arrêter avec ces conneries. Enrichir comme ça, si gratuitement, des vendeurs de morts, faut arrêter quoi.
Quand la vapote est sortie et que j’ai pu l’apercevoir dans la rue, comme beaucoup, j’étais sceptique. « Nan mais t’as vu ce que tu t’injectes dans les poumons ? » ; « Tu vas mourir encore plus vite » etc etc…

Et puis.

Et puis j’ai arrêté d’avoir peur du produit et je me suis dis que j’allai regarder ça de manière intelligente et à tête reposée. J’ai donc commencé à me renseigner petit à petit sur ce que contient le e-liquide. Ceci était en effet ma principale crainte et surtout la chose dont je n’avais aucune connaissance. Oui parce que le coup des cigarettes qui explosent à la figure des gens, c’est aussi répandu que les smartphones qui explosent. C’est un problème de batterie. Ça arrive, mais c’est super méga tip top rarissime (heureusement).
J’ai donc commencé à me renseigner sur le Propylène Glycol et la Glycérine Végétal qui sont les produits de base de la vap.
Ces deux produits sont utilisés depuis belle lurette dans des produits que nous utilisons tout les jours (dentifrice, crème pour la peau, sirop, shampoing etc). Je ne vais pas vous faire la liste de tout les produits, c’est juste hallucinant tellement c’est répandu en fait. Quant à la nocivité des produits (parce que c’est quand même ça qui nous intéresse), à court terme, on peut le dire, bein ça ne nous affecte pas plus que ça. Le propylène glycol et la glycérine végétal ne sont pas des produits nocifs pour le corps humain. Allez vérifier si ça vous amuse. Chaque « étude » que j’ai trouvé pour dire du mal de la vapote se fait en réalité démonter vite fait bien fait par la science, la vraie.
Le reste du produit est composé d’un peu d’eau, d’alcool, et des arômes. L’eau et l’alcool, on connait tous, quant aux arômes, c’est quelque chose à étudier.
En effet, le nombre d’arôme a explosé ces derniers temps et peu d’étude ont été faites à leur sujet. C’est là le problème. Voici un lien qui détaille un peu plus la question.
A savoir : On peut fumer uniquement du Propylène ou de la Glycérine si le choix nous en dit. Mais le mélange avec un arôme et un subtil mélange de Propylène/Glycérine vous donnera plus de plaisir selon vos envie.
Enfin la nicotine qui, n’est pas nocive pour le corps si l’on en ingère pas une quantité trop grande d’un coup. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a une tête de mort sur les flacons d’e-liquides. Si votre e-liquide ne contient pas de nicotine => pas de tête de mort.Et c’est tout. On est plutôt loin du nombre incroyable des composants d’une cigarette classique.

compoclop

clope
On est loin des 5 produits de base de la vapote hein :p

Les études qui font « Brrrrrrr j’ai peuuuur »

Afin d’avoir un regard bien neutre, je ne pouvais pas passer à coté des études qui sont contre la vap et là, j’avoue que la réalité m’a vite sauté aux yeux quand on commence à fouiller un peu. La plupart sont de la merde. C’est aussi simple que ça.
Pire, des études nous balancent que la vapote est carrément cancérigène ! Merde ! Bon, on se rassure, quand on demande les détails de l’étude, les choses apparaissent sous un autre angle et se font automatiquement tailler. Voici d’ailleurs une étude de 60 millions de consommateurs qui se fait carrément rhabiller comme pas permis. Sincèrement, allez y faire un tour 2 minutes pour comprendre de quoi je parle.
Pour qu’une vap soit nocive, il faudrait par exemple qu’on fume avec des résistances cramées et qu’on tire dessus comme des malades. Je vous le déconseille, c’est dégueu et infumable. Autant essayer de tirer sur un pot d’échappement de voiture. Faites le test, on verra si vous aurez envie de continuer.
Parfois les comparaisons font fort dans le ridicule. Du genre, le produit laisse des traces de nocivité dans le corps. Seulement si on va dans le sens des études, ma table de cuisine est plus nocive encore que ma e-cig. Bref, les études qui vont contre la cigarette électronique sont toutes plus farfelues les une que les autres et on se demande d’où ça sort. (Qui a dit ministère de la santé ?) Malheureusement, la presse s’empresse de reprendre ces pseudos études et forme un formatage de la population qui ne va retenir que le sensationnel. Combien de vapoteurs sont retournés à la clope suite à ce genre d’étude biaisée ? Le tabac, c’est quand même 70 000 morts par an et rien qu’en France. C’est 200 personnes par jour !
tab

La seule chose qui a retenu mon attention est la suivante :
La e-cigarette ne doit pas mériter de promotion car son coté attractif (comprenez c’est beau ça brille et c’est la mode) va inciter les gens à commencer par vapoter puis par extension à fumer des vraies cigarettes. La vapote est donc effectivement un substitut qui permet d’arrêter la consommation de tabac, mais c’est aussi un moyen de passer au tabac directement (par extension). J’ai trouvé que l’argument se défendait ou en tout cas, méritait réflexion. Pour faire une comparaison, les gens qui tapent sur le cannabis crient souvent au loup en expliquant que si on commence par le cannabis, on va finir sur la cocaïne puis, l’héroïne etc. C’est bien sur faux mais, ça représentera toujours un brin de vérité pour un groupe de personne isolée.
C’est le seul et unique argument qui m’a fait réfléchir sur la politique répressible concernant la vapote. Toutefois et comme dit juste au dessus, si on réfléchit comme ça, on devrait interdire les couteaux de cuisine car par extension, on se mettrait tous à acheter des épées puis des pistolets puis des grenades, bazooka etc… Ça se tient mais la réalité est un poil plus compliquée que ça.
Ah oui ! Il y a un autre argument qui m’a fait réfléchir. La vente de certain e-liquide a montré que ceux ci contenaient des produits bien nocifs pour le corps humains. Là, je suis forcé de le reconnaitre. Il y a effectivement eu des cas ou, en cas de contrôle, on s’est rendu compte que certains e-liquides (venant de pays lointains) comportaient des substances nocives pour le corps humain non indiquées sur l’emballage. Ce genre de problème se vérifie également sur la vente de cigarette classique. Vous avez certainement déjà acheté dans votre vie un paquet de Malboro qui ne sortait pas des usines Malboro mais d’un truc de contrefaçon avec encore plus de saloperie que le produit de base.
La mondialisation nous habitue malheureusement à ces cas de figure. Il n’y a qu’a voir le scandale de Findus et de sa viande de cheval…
Cet argument est vite tombé dans l’oubli pour mon cas personnel car j’avais déjà entrepris de faire mon produit moi même.

Bref, tout ceux qui crient au loup en disant « qu’on sait pas ce qu’il y a dedans, que c’est nocif et qu’on va tous avoir un cancer des veines et du pipi qui sortira des oreilles », rhabillez vous. Faut arrêtez de pousser mémé dans les orties. On sait très bien ce qu’il y a dedans. ET :
– Sur le court terme, ce n’est pas nocif du tout. A l’inverse de la clope.
– Sur le long terme, on n’en sait rien ! Mais ! Tout porte à croire qu’on ne devrait pas avoir de mauvaise surprise étant donné qu’on utilise ces produits depuis déjà des dizaines et des dizaines d’années. A l’inverse de la clope elle, qui tue sur le court, comme le long terme.

Le coté geek de la vapote

Là où je dois être honnête, c’est qu’en bon petit geek qui aime bien bidouiller, je ne pouvais pas passer à coté du coté geek de la vapote.
On ne va pas rentrer dans les détails car ce post est déjà bien trop long à mon gout, mais il existe différente forme de e-cigarette. Les e-cigarettes type stylo qui ne sont pas modifiable et … Le reste 😉

Le reste, c’est ce qu’on appelle les atomiseurs, les drippers et autres mod mécanique.
Sans rentrer dans le détail comme je le disais, une cigarette électronique est composée d’une batterie et d’un fil conducteur (résistance) entouré de coton . Le coton est imbibé de liquide et, lorsque la résistance chauffe, le liquide s’évapore en vapeur d’eau et vous l’aspirez. Il n’y a pas de combustion comme dans une cigarette avec pour effet la création de monoxyde de carbone. Eh bien, il existe tout un tas de cigarette électronique que vous pouvez customiser à votre guise. Faire vos propres résistances, agrandir vos airflows, choisir le coton de votre choix, faire vous même votre liquide et créer donc vos propres recettes ! La vapote, ce n’est pas seulement, un substitue, pour tout les geeks, c’est aussi un terrain de jeu. Et c’est là que l’argument que j’ai cité au dessus « que la vapote a un coté attractif donc addictif » se vérifie sur moi. Depuis que je vapote, je fume plus que lorsque je fumais des cigarettes. Tout simplement parce que je prends plaisir à gouter mes recettes que je modifie tout les jours. Mon matériel change régulièrement et toutes les sensations s’en trouvent différentes.

Conclusion

Conclusion assez simple au final.
Autant sur le plan santé qu’économique, je m’en sors bien mieux. Le souffle est carrément revenue. Je ne tousse plus le soir dans mon lit après avoir fumé des clopes. J’ai repris gout aux aliments et je déguste vraiment mes e-liquides. Ça ne sent plus mauvais à la maison, idem pour les fringues (les non fumeurs savent très bien de quoi je parle :p). Les murs et les bords de livres ne deviendront plus jaune dégueu avec le temps.
J’ai pu ralentir sur la nicotine et je passe quasiment sur du zéro nicotine tout le temps maintenant. Les études qui continuent d’arriver tendent toutes à prouver que non, ce n’est pas toxique à la même échelle qu’une cigarette. On ne peux même pas comparer tellement la différence est gigantesque.
Niveau économie, Si vous achetez tout en magasin, vous payerez plus cher. Un flacon de liquide 10ml coute environ 5-7 euros. En le faisant vous même, votre flacon vous revient à environ … 50 centimes. Ça vous parle un peu là ? 😀
Le prix d’une résistance en magasin ? Environ 2-4 €. si vous la faites vous même, ça reste de l’ordre de quelques centimes aussi.
Il faut juste noter que l’achat d’une vapote est un coût au début.
Les premiers prix vont commencer vers 20 € et si vous comptez partir sur du matos un peu plus poussé que vous pourrez modifier à votre guise, il faudra compter à peu près 70-100 €.
Le seul bug, c’est que maintenant, je dois recharger ma vape avec mon panneau solaire (héhé). Le deuxième (oui parce qu’il y en a deux) c’est que quand j’oublie ma vape à la maison, je peux difficilement taxer la vape d’un autre… Ah oui, il y a aussi le dry hit (résistance qui n’est plus bonne quoi). Ça m’est arrivé une fois. Je ne recommande pas !
death-star
La cigarette est un fléau. Et je ne suis certainement pas un ange d’exemplarité… Je me souviens avoir été acheter des clopes pour des jeunes un jour. Des jeunes entre 14-16 ans. Ils ne pouvaient tout simplement pas allez acheter leur clope au bureau de tabac car ils étaient mineur. Je m’étais souvenu de mes galères pour acheter des clopes étant plus jeunes moi même et je voulais les « aider » car je les « comprenais ».
Mes potes m’ont engueulé ce jour là. Ce jour là, j’ai été un beau connard. On ne peut pas refaire le passé. Ce souvenir, je le garde bien en moi pour ne pas oublier. Non, la clope, ce n’est pas « cool ». La vapote aide les fumeurs à sortir de cette merde. Quand je vois toutes les conneries qu’on peut trouver sur le net à propos de la vapote, ça me fait sauter au plafond… Quant aux nouvelles lois qui arrivent… Les industriels du tabac sont en train de bien s’arranger pour détruire le marché et à l’avenir, nous proposer de la vapote bien dégueulasse de chez eux. De la vapote Philip Morris.
La directive sur le tabac contient un passage spécialement sur la vapote. Toutes les dispositions de cet article visent à éliminer les produits innovants actuellement sur le marché pour les remplacer par des « cigalike » fabriqués par l’industrie du tabac et distribués exclusivement par les buralistes. N’achetez pas vos e-liquides chez des buralistes. Ce sont pour la plupart des e-liquides de chez Malboro et compagnie !
Un peu d’info ici.

Je tiens à remercier les gens qui se bougent pour montrer que la cigarette électronique n’est pas un fléau comme on veut nous le faire croire. C’est grâce à vous si j’ai osé passer le pas. Sur ce, je vous laisse, je vais jouer à Flappy birds sur ma eVic 😀

Cf7MMZtVIAEc2cr

Publicités

2 réflexions sur « Je vapote mon pote »

  1. Bien bel article. Fouillé, recherché, intéressant…. Si tout le monde faisait comme toi, il n y aurait pas, comme c’est le cas aujourd’hui, 60% des français qui pensent que la cape est plus dangereuse que le tabac.
    Continue ainsi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s