Le Washington Post, Twitter et la culture Ney

cat-enough-internet

Ces derniers jours, un type condamné plusieurs fois a réussi à faire fermer le compte Twitter d’un journal ainsi que de son rédac Chef.

Cette magie de la modération algorithmique a pris forme car le monsieur (Jean Paul Ney le mythomane pour ne pas le citer) a juste eu besoin de signaler à l’aide de sa communauté de facho de 14 ans et via ses multiples comptes les comptes de reflets.info et de Kitetoa. Twitter a donc bloqué les comptes d’un média reconnu ainsi que de son rédac chef sur recommandation d’un type aux troubles compulsifs avérés.

Tout est revenu dans l’ordre donc et on pourrait dire que les choses ne vont pas si mal que ça. Ben c’est pas si simple. C’est pas si simple car c’est la seconde fois que cela arrive avec les mêmes interlocuteurs. Twitter annonce se battre (c’est la communication mise en place) pour la liberté d’expression et refuse la censure etc. Pour le coup, Twitter s’est planté de manière génial. Encore…
Pour la défense des équipes de Twitter, on pourra noter que Kitetoa (le Rédac chef de Reflets.info) avait balancé des infos personnelles concernant notre Jean Paul Ney national. Ce monsieur invente qu’il est menacé par des Pseudo Djihadiste et que cela met en danger sa famille. Hum, argument valable certes.
Petit problème Mr Ney, ces informations datent de pas mal de temps et sont désormais certainement fausses. De plus, Mr Ney diffuse lui même ce genre d’information sur son propre site internet. Reflets.info l’avait d’ailleurs bien remarqué.

img_20151202_213847Qu’on soit du point de vue de Reflets.info ou pas, cette histoire nous apprend qu’avec le système de modération présent,  des sites comme Twitter, Facebook etc, on n’a pas besoin d’argument valable pour censurer n’importe qui. Le même problème s’applique sur les droits d’auteurs où cette semaine, on a pu voir que la Warner a demandé la censure de son propre site internet ou encore avec cette histoire de censure de lien torrent d’Ubuntu. Problème, comment peux t’on faire une demande de déférencement sur un lien qui est légal au nom de la légalité ??

A tout vouloir automatiser, on en oublie l’éthique et la raison.

Parlons en de l’éthique d’ailleurs.

Snowden vous vous souvenez ? Mais siiii c’est un peu grâce à ce monsieur que la planète entière a eu un soupçon de réveil face à la surveillance de masse. Les politiques ont tous fait genre de ne rien savoir et ont noyé le poisson quand ils le pouvaient.

Snowden avait dérobé des documents de la NSA concernant la surveillance de masse illégal des USA sur la planète. Dans les faits, Snowden a transmis les documents à plusieurs médias afin que ceux ci gèrent eux même leurs diffusions.

Des journaux comme Le Monde en France, The Guardians en Angleterre ou le Washington Post aux USA ont donc participé en première ligne à la diffusion des documents « sensibles ». Ceci a permis d’ouvrir un débat sur la vie privée à l’ère du numérique. Bien que ce débat paraisse bien souvent stérile vis à vis des ambitions de surveillance généralisée des états, ce débat est vital en ce qui concerne notre évolution. Jamais nous n’agirons de manière habituelle en étant constamment surveillé et il est important de placer des gardes fous et un cadre légal sur la surveillance de masse ainsi que l’exploitation du Big Data. Pour la petite info, la Suisse entre dans son ère surveillance psychopatique aussi… Certains journaux ont carrément été décoré pour leur implication dans ces révélations. Et c’est le cas du Washington Post avec le prix Pulitzer.

Aux USA la période actuelle est assez tendu. C’est les présidentielles. Obama va devoir « se retirer » et son « jugement » auprès du grand public arrive à toute vitesse. Une question posée retentit parmi d’autres en ce moment : Obama doit il pardonner à Snowden ou non ?

De mon point de vue, c’est plutôt Obama qui devrait demander pardon à Snowden mais passons.

On parlait du Washington Post qui reçoit le prix Pulitzer du service public. On s’attend donc à se que le journal soutienne la pétition pour pardonner à Snowden. Le journal a défendu les révélations de Snowden en diffusant les infos dérobées à la NSA. Il a clairement passé sa ligne éditorial dans ce sens durant un paquet de temps !

Et là, il y a quelque chose de pourri au royaume des cowboys.
Au lieu de défendre le lanceur d’alerte, le Washington Post calque sa position sur celle de la maison blanche et accable Snowden o_O »
D’après le journal, les révélations ont pu mettre en danger la sécurité national.

1544474_260590864097303_1325577405_n

Alors on va juste rappeler les faits parce que là, on se fout un petit peu de la gueule du monde.

1_ Snowden transmet des informations à des organes de presses comme… le Washington Post. Une fois transmis, Snowden n’a plus d’influence sur la diffusion des éléments.

2_ Le Washington Post peut consulter d’autres médias pour décider de quel sujet aborder en premier, en second etc.

3_ Le Washington Post diffuse les fuites aux grands public et tout ça créé un immense scandale sur la planète. Aux USA (mais pas que), un immense débat est en train de prendre place et donnera lieu à de nouvelles lois d’encadrement de la surveillance mondial.

4_ Le Washington Post et d’autres médias sont décorés pour l’intérêt des informations auprès du grand public.

5_ Le Washington Post se frotte les mains. Grâce aux infos que Snowden a transmis, ça tourne ! C’est scoop sur scoop ! Tout va bien dans le meilleur des mondes. Ils peuvent remercier Snowden !

6_ Le Washington Post décide de dire que Snowden n’est qu’un sale traitre. Que ce qu’il a transmis aux médias est une honte et que c’est un méchant pas bô. Et la sécurité nationale dans tout ça nan mais oh ! Jamais il aurait du faire ça !

Oui mais voilà… Cher Washington Post. Ce n’est pas Snowden qui a diffusé les informations. C’est vous. C’est vous qui avait choisi quoi diffuser. Vous qui avez mis en danger la sécurité nationale.
Un journal qui utilise les infos de sa source pour ensuite lui chier au visage c’est beau. Il fallait oser.

A aucun moment, Snowden n’a choisi de diffuser tel ou tel document. Snowden a certes dérobés ces documents mais ce sont les organes de presse qui ont eu la liberté de les diffuser. Glenn Greenwald (journaliste au Guardian et qui a travaillé en direct avec Snowden) écrit carrément : « Snowden lui-même n’a jamais publiquement divulgué un seul document, donc tous les programmes révélés l’ont été, au final, par des organes de presse »

Facepalm

pulitzer1

Il va falloir repenser à remettre l’humain et le professionnalisme au centre avec tout ce que ça implique parce que ça part légèrement en couille là…

Et pour finir en beauté. Vous connaissez celle de la journaliste qui mélange extrême droite et extrême gauche tout en inventant des kalashnikov ? Non ? Pourtant c’est sur BFMTV. Et vous avez bien lu.. Mr Ney n’était pas loin. Décidément, il y a un bug dans la matrice.

golden-boy-punch

Source, et là aussi.

Publicités

Cafoutch

68747470733a2f2f6c75742e696d2f50365a65315778434b322f517175554d535777387a7531726c4171

Pl@ntnet, le « shazam » des plantes cartonne.

L’appli a été développé par des types de Montpellier. Tu prends une photo d’une plante, et hop, tu as le nom avec des infos etc. Ça cartonne et je connais un paquet de monde qui va aimer tester cette appli 😉

La Chine lance le premier satellite avec chiffrement quantique.

La physique quantique permet plusieurs applications. Parmis les plus célèbres, on peut citer, la téléportation quantique, l’ordinateur quantique ET le chiffrement quantique. La Vie privée est en galère mais l’arrivée du chiffrement quantique changera peut être un peu la donne. M’enfin, avant tout, pensez à vous protéger vous même avant que ce genre de technologie ne se repende au grand public.

Après le coup d’état « raté », la Turquie bloque Wikileaks pour étouffer les révélations

Erdogan n’est qu’une ordure. Erdogan a enfermé des journalistes qui utilisaient des applications de communication chiffrées. Et qu’a t’on vu pendant le coup d’état ? Erdogan qui passe à à la TV sur… Facetime. Et Facetime c’est quoi ? Une appli chiffrée… Je dis ça, je dis rien. Sinon, depuis le coup d’état, 35 000 personnes de tout horizon ont été arrêté. Ça s’appelle une purge. Renseignez vous un peu sur le bonhomme. Ce type a utiliser le peuple comme on utilise un balai à chiotte. Il a même osé prendre le régime d’Hitler en exemple. Narmol.

Hollande a fait baisser le chomage !

Oui enfin, presque. Il l’a fait monter en vrai mais faut pas le dire. Du coup, plein de gens se retrouve dans des formations non voulus. C’est pas mal non ? Reflets a fait un bon papier la dessus d’ailleurs. Je vous invite à aller le lire de ce pas. Et pendant ce temps là, Hollande se fait couper les cheveux a hauteur de 10 000 balles par mois. Classe.

Mossack Fonseca, rebelotte.

Vous vous souvenez de la fuite de donnée hallucinante « Panama Papers » ? Bon, le noob de l’histoire, c’était Mossack Fonseca, un cabinet d’avocat. Après une telle histoire (qui n’en est encore qu’au début hein), on aurait pensé qu’ils auraient sécurisé tout ça. Penses tu ! La sécurité informatique c’est secondaire et surtout après le verre de vin rouge à table. Problème, le vin rouge devait être trop bon, ils ont zappé de faire appel à quelques experts et ils ont de nouveau été victime de fuite de donnée…

Bygmalion – Le reportage va bien passer

La droite Sarkozy, c’est une famille. De ripou.  Les preuves des dépassements des comptes de campagnes de Bismuth le mafieux, sont tellement nombreuses qu’on ne sait plus vraiment où donner de la tête, pourtant, ce type ose se représenter. Sarkozy, c’est un vendeur d’arme. C’est le type qui a mis en place la surveillance de masse dans la plupart des dictatures. C’est quelqu’un qui s’amuse avec les dictateurs. Qui te vend du « combat contre la fraude fiscale » et qui part faire des meeting chez Goldman Sachs tranquille. Là, c’est un reportage qu’il a essayé de faire passer à la trappe. Eh oui, on est en pleine campagne présidentielle. Il est en course pour l’immunité présidentielle… Allez, juste un extrait de l’émission. Les sarkozyste voient rouge en ce moment… Tu m’étonnes, ils sont tous dans le collimateur de la justice…

Faire un lien est illégal suivant la destination…

La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de statuer sur les liens hypertextes. C’est quoi ce truc ? C’est tout simplement ça. Au nom du droit d’auteur, on vient d’interdire l’écriture. Quand on parle du net, ça a autant d’impact que ça. « L’avocat général Melchior Whatelet … … estimait notamment que si les internautes courraient le risque d’être accusés de violation du droit d’auteur pour de simples liens hypertextes, les libertés d’expression et de communication risquaient d’être fortement entravées. » C’est un peu comme si on avait interdit de montrer du doigt pour indiquer une direction ou quelque chose. C’est juste hallucinant…

Gundam et réalité virtuelle

Le genre de truc qui me plairait bien de tester sur place. Même si ça à l’air plus du agdget qu’autre chose.

La CNIL Allemande chope les renseignements Allemands dans le sac sur la surveillance illégal des citoyens.

Oh ben tiens ??? Bon, on le savait hein. Suffit de lire un peu reflets.info pour se rendre compte que les USA collaborent avec la plupart des pays occidentaux « principaux » dans la surveillance de masse. Mais bon, c’est pour votre bien qu’on va vous dire. Les mafieux sont nos dirigeants. Ils sont psychopathes. Protégez vous, ils ne le feront pas pour vous. Non, eux, ils vous feront passer pour ce que vous n’êtes pas. Ils en ont le pouvoir et le fait qu’ils stockent tout confirme leur mauvaise intention…

Riseup a besoin de vous !

Riseup est un service de messagerie propre. Aidez les ! Ça devient rare ce genre de chose de nos jours ! Au lieu de vous achetez une bouteille de coca ou le dernier imerde, pensez y.

Quasiment toutes les Wolswagen peuvent être ouvertes sans clés !

Les clés de voitures sous forme electronique… cette arnaque de la sécurité qu’on veut vendre. Ça fait beau sur la brochure, mais c’est de la daube.. oui oui…

fachogo